Laura Gallorini

Je m’appelle Laura Gallorini, j’ai 22 ans et je suis étudiante en deuxième année de Master LLCER Études Hispaniques et Latino-Américaines à Aix-en-Provence.

D’origines espagnole et italienne, j’ai été bercée par les langues depuis l’enfance. Cette passion n’a fait qu’augmenter au fur et à mesure des années grâce à l’amour de ma famille pour l’Espagne mais aussi grâce aux nombreux voyages que j’y ai faits, où j’ai pu découvrir une partie de la très riche culture hispanique. L’un des voyages qui m’a le plus marqué est celui que j’ai fait à Séville, que le mélange des cultures rend si spéciale.

¡Quién no ha visto Sevilla no ha visto maravilla!

(Dicho popular)

Outre les voyages, mes choix d’options pendant mon cursus scolaire (section européenne) ont aussi développé ma passion pour l’espagnol. De plus, j’ai eu la chance de découvrir très jeune la passion du flamenco qui a été une révélation et que j’ai pu pratiquer pendant 6 ans.

Bien que j’aie obtenu un Bac Scientifique, mon cœur s’est orienté vers l’espagnol. Il s’est avéré évident pour moi de continuer mes études dans ce domaine, c’est pourquoi j’ai effectué mes trois années de licence LLCER Espagnol à Aix-en-Provence et que je souhaiterais continuer dans ce domaine, en me spécialisant en civilisation espagnole du XXe siècle.

En plus de ma passion pour les langues, j’ai de nombreuses autres passions comme la lecture et la musique (qui est en plus, une des essences de l’Espagne).

Au final, les études hispaniques sont pour moi une évidence.

Pour mon mémoire de M1, j’ai travaillé sur le thème des travailleuses domestiques de l’Espagne de l’Intérieur (Castilla y León, Extremadura et Castilla-la-Mancha) pendant le premier franquisme (1939 – année 50) basé sur des témoignages. Et pour le mémoire de M2, je continuerai sur le même thème des travailleuses domestiques dans l’Espagne de l’Intérieur dans la continuité du franquisme jusqu’à la fin de la transition.

Travailler en tant qu’enseignant-chercheur serait pour moi une belle opportunité. J’envisage donc passer l’agrégation et faire une thèse sur le domaine de l’histoire contemporaine de l’Espagne.



Citer ce billet
Laura Gallorini (2021, 29 novembre). Laura Gallorini. Papel y Pantalla. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t3we

Laura Gallorini

Étudiante en deuxième année de Master LLCER, Études hispaniques et latino-américaines.

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 29/11/2021

    […] du Master comprend: Tassnime Ahmed, Sonia Armand, Line Campos, Jeanne Canela, Julie Courrieu, Laura Gallorini, Chaimaa Labiad, Mélissa Pereira, José Picón Caballero, Laurie Rouit et Lorena […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search