Etre assistant de langue : Sabadell, Barcelone

Après mon Erasmus en licence 2, je suis rentré en France pour faire ma troisième année. C’est au cours de celle-ci que mes professeurs m’ont parlé de l’assistanat ! Partir à l’étranger pour assister des professeurs de français, 12 heures dans la semaine, et pas trop mal rémunéré (plutôt bien même pour le nombre d’heures !). 
 
J’ai donc décidé de me lancer dans une nouvelle aventure et en octobre 2016, deux ans après mon départ pour Vitoria, j’ai repris la voiture, direction Sabadell (Barcelone), et cette fois sans mon père (cet itinéraire était moins intéressant pour continuer la route jusqu’au Nord du Portugal. Eh oui, il est portugais, vous pensiez qu’il avait fait l’aller-retour Vitoria – Cannes juste pour m’amener ? Il m’aurait fait prendre le bus, plutôt).  

Huit mois, c’est le temps que j’ai passé à assister différents professeurs. J’étais dans un établissement avec des classes allant de ce qui serait la 5e en France à la Terminale. Mon travail consistait alors principalement à la pratique de l’expression orale avec de petits groupes afin de faciliter la prise de parole de chacun des élèves. Ma présence avait un intérêt tout particulier pour les élèves de première et Terminal étant inscrit au « batxibac » (bachibac pour le reste de l’Espagne haha) qui est un double diplôme espagnol-français ; ils avaient donc deux matières à passer en langue française, à savoir français et histoire-géographie.  
 
Cette expérience, tout aussi enrichissante qu’un échange Erasmus , m’a permis d’avoir une première vision du métier de l’enseignement (contact avec les élèves, collaboration avec les autres enseignants de la même discipline). J’ai également pu découvrir le fonctionnement du système éducatif espagnol, qui est très différent de celui de la France.  
 
Pour finir, si vous êtes étudiants en langue et que vous vous dirigez vers le métier de l’enseignement, je vous conseille vraiment de vivre cette expérience et de saisir toutes les opportunités que notre cursus nous offre (Assistanat, Erasmus et transfrontalier pour les chanceux qui habitent à la frontière espagnole !).   

Infos pratiques : 

Pour ce qui est du logement, je suis passé par les sites je parle dans mon billet sur Erasmus et j’ai trouvé un appartement en colocation sur « piso compartido » avec deux colocataires géniales sans qui mon séjour aurait sûrement été très différent. Car si en Erasmus vous êtes dans une ville universitaire où il est donc facile de rencontrer d’autres personnes de votre âge, pour l’assistanat vous faites des vœux de régions et vous ne savez pas où vous allez être envoyé (ville, campagne). Et même si vous pouvez faire part de votre préférence vous n’avez aucune garantie qu’elle soit prise en compte, et puis… autant le dire, il y a ville et ville! Pour ma part je suis assez bien tombé, en revanche, il ne s’agissait pas d’une ville universitaire et dans mon établissement, j’étais le seul assistant de langue (parfois, en fonction de la taille de l’établissement, il peut y avoir des assistants venant d’autres pays).  
 
Enfin, le salaire ! 12 h par semaine, 700 euros nets. On est d’accord, c’est bien payé. Mais attention quand même, ce n’est pas la même chose de devoir se payer un logement à Sabadell, à 30 km de Barcelone, que dans la ville de Lleida qui se trouve à 160 km de la capitale catalane. Tout dépend de l’endroit où vous allez tomber, il faudra bien gérer son argent, d’autant plus que le salaire perçu est en réalité une aide versée par le gouvernement espagnol, et que chaque année il y a du retard dans les versements. Il se peut donc que vous receviez votre aide au bout du deuxième mois, ou un peu plus tard pour les moins chanceux !


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Solenn dit :

    Bonjour ! Merci pour votre témoignage ! La Catalogne était-elle votre premier choix ? J’aimerais partir en Espagne, mais seulement en Catalogne… Je serais moins contente d’être prise ailleurs en Espagne (mes choix seraient la Catalogne et le Portugal, mais impossible de demander deux pays).
    Je voulais donc savoir si la Catalogne était prisée, si un niveau de catalan est requis au préalable, et quel niveau de castillan est idéal (pour maximiser mes chances !)
    Je serai titulaire d’un Master FLE, j’espère que ça jouera en ma faveur.
    Merci beaucoup !!

Répondre à Solenn Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search