Destination : Almería

Désert… Montagne… Mer…

Trois éléments de la nature, et tous réunis dans une même province de 8774 km².

C’est possible, et c’est à Almería que vous pourrez voir cela. Cette région du sud de l’Espagne, souvent oubliée dans le circuit touristique habituel, n’a pourtant rien à envier à d’autres endroits plus connus des visiteurs étrangers. Que vous ayez envie d’aller à la plage, de faire une excursion en véhicule tout-terrain dans le désert, ou même d’aller skier, la proximité de tous ces éléments vous permettra de le faire même lors d’un court séjour.

Le désert de Tabernas

Desert de Tabernas, 15 Novembre 2011.
Auteur : Roy Luck, CC BY 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.en
Source : Wikimedia Commons

Situé dans l’arrière pays de la province d’Alméria et étendu sur 280km² et classé Parc Naturel en 1989, son climat semi-aride fait de lui l’endroit le plus ensoleillé d’Europe, avec environ 3000 heures d’ensoleillement par an et pouvant atteindre des températures autour des 50° (51° relevés en 2003 par exemple). Cette chaleur constitue une excellente source d’énergie qui n’est pas mise de côté, puisque c’est là bas que se trouve la plus grande plateforme solaire d’Europe où sont menées des expériences contribuant au développement de cette énergie renouvelable.

La topographie du désert et son paysage offrent la possibilité de faire d’incroyables excursions en véhicule tout-terrain. Il existe de nombreux sentiers sur lesquels il est possible de s’aventurer en toute sécurité. La sensation de grande liberté est garantie et permet de mieux profiter de la faune et de la flore de cet endroit que l’on pourrait décrire comme lunaire.

Tabernas, terre de cinéma

Le Far West? non, nous ne sommes pas aux États-Unis. Le paysage de ce désert peut nous sembler familier, ses montagnes ainsi que la couleur de la terre nous rappellent celle d’un décor de film hollywoodien, et ce ne sera donc pas un hasard si vous tombez sur un petit endroit perdu surnommé « mini-Hollywood ». Ce petit village entre autres et ses alentours qui semblent être tout droit venus de l’Ouest Américain sont connus pour avoir été le lieu de tournage de nombreux Westerns célèbres tels que « Il Etait Une Fois Dans l’Ouest » (1968) ou « Le Bon, La Brute et le Truand » (1966) réalisés par Sergio Leone, mais également d’autres blockbusters comme « Indiana Jones et la Dernière Croisade » (1989) de Steven Spielberg. Aujourd’hui, le désert continue d’être un décor apprécié des réalisateurs et nous pouvons également le voir sur certaines séries ou clips musicaux récents.

Le parc naturel de Cabo de Gata – Níjar

Plage de Mónsul
Auteur : WildFox, https://pixabay.com/fr/service/license/
Source : Pixabay

Ce dernier se trouve à quelques kilomètres à l’est d’Almeria, et pour moi fait partie des incontournables de la région. D’origine volcanique, c’est un combat entre le feu et l’eau qui a donné naissance à ce paysage paradisiaque il y a des milliers d’années. Avec une superficie de 380 km2, il constitue la plus grande zone protégée de méditerranée et le premier parc naturel mêlant terre et mer d’Andalousie.

Ici, le mélange de roches volcaniques, d’eaux turquoise et de montagnes crée un décor somptueux, les plages du Cabo de Gata sont grandes, espacées, et donnent l’impression d’une immersion totale dans la nature. Pour les plus courageux, il existe de nombreux sentiers de randonnée par lesquels les plages sont accessibles. Pour les moins sportifs, le site est également accessible en voiture, il y a quelques parkings non loin des plages, mais il faut savoir que les plus belles calanques du parc comme « La Crique Grande » sont bien souvent celles accessibles à pied, et l’effort en vaut la peine.

Cabo de Gata possède une grande diversité de faune, que ce soit sur terre, (vous pourrez facilement observer de grandes populations de flamants roses dans les zones marécageuses du parc par exemple), ou en mer, avec de nombreux récifs où grouillent des poissons en tous genres, et où vous aurez peut-être même la chance d’y observer des dauphins.

Les récifs du Parc Naturel n’attirent pas que les poissons, ils sont en effet le terrain de jeu idéal pour les adeptes de la plongée sous-marine, qui y viennent nombreux pour observer le fond de ses eaux cristallines. « El Arrecife de las Sirenas », par exemple, (Le récif des sirènes en français) est l’un des plus beaux récifs du parc, et l’un des plus connus.

La Sierra Nevada

Sierra Nevada, 20 janvier 2008.
Auteur : Antonio Morales García, CC BY-SA 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/deed.en, Source : Wikimedia Commons

Après toutes ces excursions sous un soleil de plomb, que diriez-vous d’un peu de fraicheur ? Pour cela, pas besoin d’aller bien loin. Située à la frontière entre les provinces de Grenade et d’Almeria à environ 1h de la ville d’Almeria, la Sierra Nevada est le plus grand massif montagneux espagnol, et le deuxième plus élevé d’Europe après celui des Alpes. Là-bas se trouve le pic Mulhacén culminant à 3 478 mètres d’altitude, ce qui fait de lui le plus haut sommet de la péninsule Ibérique et le deuxième sommet d’Espagne, le premier étant le Volcan Teide aux Iles Canaries.

Si votre séjour en Andalousie se déroule l’hiver, sachez que le versant nord de ce massif permet de s’adonner aux plaisirs de la glisse et des sports d’hiver. Vous pourrez alors skier avec des vues sur la ville de Grenade qui se trouve au pied de la Sierra, mais également sur la mer, vous pourrez même apercevoir au loin les côtes du continent Africain, visibles depuis tout là-haut. Incroyable, non ?

L’été, la neige laisse place aux sentiers de randonnée, il s’agit donc de la meilleure saison pour se rendre au Mulhacén et de profiter d’une très belle randonnée entre amis ou en famille (attention, il s’agit de haute montagne, il est fort déconseillé d’emmener de jeunes enfants avec soi !).

Almería, élue capitale gastronomique espagnole en 2019

Le versant sud de la sierra est connu pour porter le nom de « las Alpujarras » (au pluriel car les villages se situent sur les provinces de Grenade et d’Almeria). Ces villages sont connus pour leur calme, la beauté de leurs paysages mais également pour leur gastronomie issue de produits locaux. Voici une petite sélection de quelques plats de la longue carte que propose la gastronomie des Alpujarras :

  • « La Tortilla de Habas o de presules » (Omelette de fèves ou de petits pois)
  • « El Empedrao » (Potage avec des haricots, du chorizo, des poivrons…)
  • « Las Migas » (Semoule frite à l’ail accompagnée de charcuteries locales comme le chorizo ou de la « longaniza »)
  • « Papas fritas a lo pobre » (Pommes de terre en tranches que l’ont fait revenir avec de l’oignon, de l’huile, un peu d’ail et des poivrons)
  • « La Fritá » (Plat composé de poivrons, tomates, oignons et viande de porc dans une sauce tomate, cela se mange très bien en accompagnement d’une omelette de pommes de terre par exemple)

Je vous le confirme, tout cela est bien gras, mais c’est en grande partie l’huile produite dans ces villages qui donne du caractère aux plats.

Il ne faut pas avoir peur de prendre quelques kilos car maintenant vous le savez, Almería regorge d’endroits pour aller se défouler.

epadilla

Etudiante en Master Etudes Hispaniques et Latino-américaines, diplomée d'une Licence LLCER Espagnol à Aix-Marseille Université. Passionnée par la culture andalouse.

More Posts


epadilla

Etudiante en Master Etudes Hispaniques et Latino-américaines, diplomée d'une Licence LLCER Espagnol à Aix-Marseille Université. Passionnée par la culture andalouse.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search