Mon expérience en tant qu’enseignante

Depuis maintenant un an et demi, j’exerce le métier d’enseignant vacataire en espagnol dans le secondaire dans deux établissements privés catholiques de Marseille: Saint Joseph de la Madeleine et le Sacré Cœur. En effet, j’ai toujours voulu enseigner la langue espagnole et transmettre ma passion pour la culture hispanique. Et pour cela, rien de mieux que le métier d’enseignant. Être enseignant est une expérience très enrichissante, car connaître une langue et sa culture est une chose, mais transmettre ses connaissances en est une autre. Cela a été pour moi le plus grand défi que j’ai rencontré en commençant ce métier. 

En effet, la transmission d’un savoir à des élèves est un travail très difficile car le public n’est pas le même selon les établissements où l’on travaille, cela dépend aussi du niveau de classe que l’on a. Travailler avec des classes de 5ème n’est pas la même chose que de travailler avec des classes de Terminale. La pédagogie aussi diffère et est propre aux professeurs. Un enseignant peut ainsi choisir d’utiliser une pédagogie dite progressive, différenciée, positive, etc. Pour savoir quelle pédagogie utiliser, des formations sont mises à disposition des professeurs tout au long de l’année scolaire. 

Toutefois le constat que j’ai pu faire en étant enseignant vacataire, c’est que la langue espagnole est reléguée au second plan, elle est considérée comme peu importante. Et de ce fait, les élèves ne s’y intéressent pas et ne s’y appliquent pas comme dans les autres matières dites principales telles que les mathématiques, le français ou encore l’histoire-géographie. 

C’était donc le second défi à relever: celui de donner toute sa place à la matière que j’enseigne. De montrer que davantage qu’une langue, c’est toute une culture que l’on y apprend. Que c’est une ouverture à un autre monde, plus vaste, et notamment plus vaste que l’Espagne. En effet, les élèves ont une très faible connaissance du monde latino-américain car pour eux la langue espagnole se résume souvent à l’Espagne. 

Pour pallier cela et permettre aux élèves de découvrir la langue espagnole et sa culture d’une autre manière, des sorties scolaires sont mises en place, telles que des voyages en Espagne, des sorties au cinéma pour aller voir des films en langue espagnole (les festivals CineHorizontes ou ASPAS proposent d’intéressantes séances pour les publics scolaires), en encore des visites dans des musées proposant des œuvres d’artistes hispaniques.

Ce que j’ai surtout appris dans le métier d’enseignant, c’est qu’un enseignant est un acteur, dont la scène est toujours la même -une salle de classe- mais dont les spectateurs diffèrent (selon le niveau de classe, l’établissement, etc.). Le métier d’enseignant m’a permis de découvrir différentes manières de transmettre la langue et la culture espagnole et cela par le biais de divers supports (audio, texte, film etc.), car cette pratique ne cesse d’évoluer avec le temps et la technologie. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search