Un stage de M1 dans l’Association culturelle franco-hispanique La Noria (Aix-en-Provence)

Lors de ma première année de Master, en 2019, j’ai été amenée à suivre un stage de 150 h dans un organisme ayant un lien direct avec le monde de la culture. Après un certain délai, j’ai eu l’occasion de voir ma demande de stage acceptée par l’une des associations culturelles les plus importantes d’Aix en Provence. La Noria est une association culturelle franco-hispanique, active depuis le 28 mai 1999, établie à Aix en Provence et ayant une association satellite à Manosque. Comme son nom l’indique, l’association propose des activités autour de la culture et de la langue castillane, afin de transmettre la culture hispanique à ses adhérents, mais aussi aux personnes désirant expérimenter occasionnellement les différents ateliers. On y propose donc des ateliers de conversation, de lecture et d’écriture, de chant et de théâtre. Tous ces ateliers sont disponibles dès l’âge de 3 ans.

Malgré le petit espace dont elle dispose, l’association est un lieu très convivial où l’on peut se retrouver notamment pour profiter de la riche médiathèque, comportant non seulement les grands classiques espagnols, mais aussi français. Durant mon stage, j’ai eu l’occasion d’assister à l’ensemble des ateliers, mais aussi d’animer certains d’entre eux. De plus, chaque année, au moins deux voyages culturels sont organisés, permettant aux adhérents, mais aussi aux personnes venues de l’extérieur, de rencontrer la population vernaculaire d’Espagne. Concernant la durée des voyages, généralement, le voyage en Espagne dure une semaine, quant à celui en Amérique Latine, celui-ci dure à peu-près 2 semaines.

Il est important de préciser que trois événements ont lieu chaque année, dont les dates de déroulement varient. Ceux-ci sont: « Les rencontres avec le cinéma hispanique » , qui durent une semaine, l’accueil d’un écrivain en résidence, dont le séjour dure un mois et un échange entre Grenade et Aix-en-Provence, le plus souvent entre leurs deux chorales respectives. La période durant laquelle j’ai fait mon stage m’a été très favorable, puisque j’ai eu la chance de suivre et même de participer à l’organisation de ces trois événements.

I) Présentation de l’organisme d’accueil

Fonctionnant selon le système d’adhérence volontaire, La Noria est un lieu de vie, d’échange et de rencontre qui offre aux amoureux de l’Espagne et d’Amérique Latine la possibilité de participer à de nombreuses « tertulias », tout en apprenant l’espagnol de façon ludique. Mis à part les employés qui animent toujours les mêmes ateliers, l’association fait souvent appel à une équipe d’animation extérieure, il s’agit d’intervenants, parfois volontaires, qui proposent des activités occasionnelles, notamment autour de la danse espagnole.

Quant au fonctionnement des petites associations, il faut d’abord préciser que ce sont les adhérents qui vont élire le président de l’association, ainsi que le vice-président. En effet, ceux-ci font partie du conseil d’administration, au sein duquel on retrouve aussi le trésorier, ainsi que le secrétaire. Comme pour tout scrutin, le président émane, donc, de la volonté de la majorité. Ensuite, en ce qui concerne les responsabilités, nous allons nous référer à celles du Président de l’association, en prenant le cas précis de la Présidente de mon organisme d’accueil. En effet, elle se charge de la gestion administrative, en organisant les grands événements de l’année, mais aussi les voyages. Elle se charge aussi de la gestion financière, c’est-à-dire qu’elle gère le budget de l’association, aux côtés du trésorier. Celui-ci peut provenir ou bien de la contribution des adhérents, ou bien de subventions municipales. La présidente, ainsi que la vice-présidente consultent régulièrement le conseil d’administration, afin de satisfaire la volonté de ses adhérents, en mettant en place des stratégies leur permettant de maintenir le bon fonctionnement de l’association, ou bien en innovant la manière de transmettre la langue et la culture espagnol et hispano-américaine. L’association La Noria a deux employées, mais des volontaires peuvent souvent prendre en charge certaines animations. Il s’agit de 4 personnes qui se proposent de participer à l’animation de l’association, en donnant des cours particuliers de langue espagnole, ou bien en proposant des ateliers artistiques. Ces personnes peuvent être rémunérées lorsque ne s’agit pas de séances de découverte. D’ autres volontaires vont aider à la communication de l’information, en faisant la publicité de l’association au sein des différents centres culturels et médiatiques d’Aix-en-Provence.

II) Mon rôle dans l’association

Mes missions ont été pluridisciplinaires, puisque j’ai été amenée à apporter mon aide à toutes les aires de l’association, notamment, l’aire administrative, en faisant de la communication, mais aussi culturelle, puisque j’ai eu l’occasion d’animer des activités ludiques, et plus précisément, des cours de langue pour les enfants. J’ai pu assister à l’ensemble des ateliers proposés, notamment l’atelier théâtre, ce qui m’a permis de m’exprimer aisément à l’oral, puisqu’on était en petit comité. L’atelier Chant m’a permis de rencontrer la chorale CantaNoria, ainsi que la Chorale de Grenade. Concernant l’atelier de conversation, chaque semaine a lieu un débat sur un sujets d’actualité, ou bien, historique, littéraire, mais aussi, autour du cinéma, de la musique et de l’art en général. L’une de mes missions a consisté dans l’animation de cet atelier. Cet atelier touche donc à toutes les sphères culturelles, et de la même manière que pour l’animation du cours de langue, j’ai dû mettre en place une pédagogie me permettant de transmettre un savoir à des personnes ayant des niveaux de langue différents.

Dans un second temps, j’ai dû organiser les évènements du mois d’avril-mai, notamment la Fête de l’Europe et les 40 ans de Jumelage Aix-Grenade, en réalisant un flyer et en faisant de la publicité virtuelle, mais aussi au sein du municipe. Dans ce même contexte, j’ai aidé à l’organisation d’une soirée Andalouse, d’abord en réalisant encore une fois un flyer, puis en extension de stage, en aidant au déroulement de la soirée, en ayant, cette fois-ci, un rôle de caméraman. Lors de la Fête de l’Europe, j’ai aussi eu l’occasion de faire une extension de ma période de stage, puisque j’ai tenu le stand de l’association, pour quelques heures. Cela m’a permis, encore une fois, de transmettre la culture hispanique aux passants, mais aussi de communiquer les renseignements nécessaires à la découverte de l’association La Noria, puisque toutes les associations d’Aix y étaient présentes, chacune en véhiculant, la culture du pays qu’elle représentait. Quant à la Noria, on a décidé de présenter deux animations de chants grenadins, pour fêter en même temps les 40 ans de Jumelage. Durant mon stage j’avais eu l’occasion d’assister aux répétitions, et cela m’a permis de comprendre à quel point il s’avère compliqué d’organiser de tels évènements.

Dans un dernier temps, j’ai aidé à l’organisation du voyage à Grenade, dans le cadre de l’échange entre la ville d’Aix et Grenade. Il s’agit d’un voyage d’une semaine organisé chaque année par la présidente de l’association. Ma mission impliquait la réservation des billets d’avion et d’hôtels, aussi bien en ligne qu’au téléphone, mais aussi la réservation du bus grâce auquel les voyageurs allaient se déplacer durant leur séjour. Cela m’a poussée à mettre en place une vraie logistique de recherche, puisqu’il est compliqué de trouver une même auberge pour autant de voyageurs. Mais aussi parce que j’ai dû contacter de vive-voix les responsables des hôtels d’Andalousie, ceux-ci ayant un accent que je n’avais pas rencontré jusqu’alors. J’ai aussi tenu un registre comportant les informations personnelles de chacun des voyageurs et celles concernant ce voyage. Dans un dernier temps, j’ai accepté la proposition d’être l’une des guides de l’association dans le cadre de ce voyage. Par conséquent, l’ensemble de mes responsabilités n’a pas été très important, cependant mes missions ont touché à toutes les sphères culturelles de l’association. Celles-ci m’ont permis d’acquérir des compétences administratives, pédagogiques et linguistiques. En restant près de la présidente, j’ai pu apprendre à allouer correctement un budget, à faire de la communication en utilisant des divers logiciels bureautiques, mais aussi à socialiser au sein d’une communauté très cultivée, ce qui m’a donné l’envie d’apprendre davantage.

III) Bilan de mon stage

Ce stage m’a donc permis de comprendre le fonctionnement d’un organisme ayant un lien direct avec le monde de la culture, vers lequel je me dirigerai, peut-être, dans le futur proche. Ce fut ma première immersion dans le monde du travail. Il s’agit d’une profession très enrichissante, du point de vue culturel, mais aussi humain. Cela m’a poussée à devenir moins réticentes quant aux relations interhumaines, puisque j’ai eu l’occasion de m’adresser à un grand nombre de personnes, de tout âge, en leur offrant mon aide et ma disponibilité. Ce fut donc une belle expérience humaine qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses, que ce soit au niveau administratif et organisationnel, qu’au niveau linguistique, étant donné que j’ai eu l’occasion de parler espagnol, durant un mois. Cela m’a aussi permis de découvrir des différents accents, tout en liant une relation amicale avec l’équipe de la Noria, qui a facilité mon intégration. Ce stage m’a donc poussée à devenir polyvalente, et de mieux m’organiser grâce à une logistique gagnée au cours du stage. J’ai aussi pu découvrir un lieu très convivial et propice pour pratiquer l’espagnol, de façon ludique et dans une ambiance festive, tout en apprenant davantage sur le monde de la culture hispanique et sur le monde artistique, en général.

Alina PAPUSA

Etudiante en deuxième année de Master Etudes Hispaniques et Latino-américaines, à l'Université d'Aix-Marseille

More Posts


Alina PAPUSA

Etudiante en deuxième année de Master Etudes Hispaniques et Latino-américaines, à l'Université d'Aix-Marseille

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search